Access Code School (ACS), École du numérique pour tous en Bourgogne Franche-Comté, Auvergne Rhône-Alpes, Centre Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine

Blog

Solid : « demain ne meurt jamais ».

Ici il est question de passé, de présent et probablement d’avenir. Ici il est question du rêve blessé d’un homme. Cet homme c’est Tim Berners Lee l’inventeur du web.

« Le web a échoué à servir l’humanité comme il aurait dû le faire ». Ces mots sont ceux de TBL himself prononcés en août dans une interview accordé au magazine américain VanityFair. Digne d’une réplique de film ou le personnage âgé (scientifique) déclarerait cette phrase dans un fatalisme plein d’emphase contemplant une fin du monde, qu’un deus ex machina pourrait bien gâcher, ne sonne pourtant pas le glas de TBL. Après avoir agit politiquement à travers de nombreuses tribunes pour éveiller les consciences, que l’ingérence Russe dans les élections américaines, et le scandale de Cambridge Analytica n’auront pas démentit, « Monsieur » Berners-Lee lance le projet solid !

Déplorant la centralisation du web autour des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), TBL irréductible Gaulois qu’il est, croit qu’il est encore possible de constituer un web moins centralisé. L’idée principale du projet Solid est de distinguer plateformes, applications et données. Au lieu de tout centraliser autour d’un algorithme pour bénéficier d’un service, on va faire des applications sur des plateformes qui utilisent des données hébergées dans Solid. (ça ne vous rappelle pas le procédé de partage de données avec les api ?). On pourrait ainsi changer de réseau social sans perdre toutes nos données.

Mais cette croisade contre les GAFA porte en elle un paradoxe lourd de réalisme, il faut que ces derniers soient de la partie pour faire avancer le projet Solid. Et comme il s’attaque directement à leur modèle d’affaires (pour facebook un internaute coûte 5 euros par an mais ces données elles, rapportent beaucoup plus), l’hypothèse parait peu probable. Mais alors on pense à Leonidas ce roi guerrier, qui sur les Thermopyles, accompagné de ses 300 guerriers, s’apprêtait à affronter une armée Perse. Il n’était alors pas question de victoire, mais d’éthique personnelle, pour qu’une fois arrivés sur l’Olympe, ils aient la sérénité de ceux qui se sont battus jusqu’au bout lorsque sonnera le glas. Et les Grecs n’avaient ils pas fini par l’emporter ?

Un vent de liberté souffle, à chacun de savoir s’il veut hisser sa voile. (Solid est open source chacun peut y contribuer)

Pour plus d’infos consultez les sources:

https://usbeketrica.com/article/solid-le-projet-de-tim-berners-lee-pour-sauver-internet

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/03/12/tim-berners-lee-le-pere-du-web-appelle-a-reguler-les-grandes-plates-formes_5269595_4408996.html

https://www.vanityfair.com/news/2018/07/the-man-who-created-the-world-wide-web-has-some-regrets

https://solid.mit.edu

Tim Berners-Lee : « Le point de bascule pourrait être atteint quand les gens réaliseront que les données leur appartiennent »

About the Author

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *